En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. Plus d'infos    OK 
< retour glossaire

Déficit Foncier

Au moment de la déclaration fiscale annuelle de revenus fonciers, le propriétaire qui loue un logement peut déduire de ses revenus locatifs (loyers) la quasi-totalité des charges relatives à ce logement : intérêts d’emprunts, taxe foncière, travaux, frais de gestion etc. Si le montant total de ces charges est plus important que les revenus locatifs, le solde constitue un déficit foncier.